documents perte portefeuilleLes déplacements à l’étranger se préparent toujours minutieusement, en veillant à ce que les différents documents soient à jour et disponibles en cas de besoin. Cependant, les événements malencontreux peuvent survenir inopinément, tel le cas de la perte de la carte d’identité. Dans la panique, certaines personnes ne savent pas quelles dispositions prendre.

Déclarer la perte immédiatement

La perte de la carte d’identité est une situation à la fois inconfortable et périlleuse dans la mesure où le risque de son utilisation frauduleuse par autrui est imminent. La première démarche à entreprendre, sans attendre, est la déclaration de perte. Pour éviter toute perte de temps, il faut se rapprocher du commissariat de police ou de la brigade de gendarmerie qui se trouve le plus proche.

Une fois la déclaration de perte effectuée auprès des autorités locales, le titulaire de la pièce égarée se voit attribuer un document attestant de sa déposition.

carte identité perdue étranger

Enregistrement auprès du consulat ou de l’ambassade de France

Tout de suite après, il faut aller auprès du consulat ou de l’ambassade de France . Ces bureaux enregistrent également la déclaration de perte.

carte identité perdue étranger ambassade

A priori, le consulat ou l’ambassade commence par la vérification de l’identité de la personne qui a égaré sa carte. Cette procédure est facturée à 23 euros pour chaque carte perdue. Le traitement est d’environ 24 heures. Elle fournit un récépissé utilisable lorsque la personne est obligée de présenter sa carte nationale d’identité (CNI).

Ce document a une valeur légale équivalente à la pièce perdue et permet à son détenteur de rentrer au pays. Sa validité est de 2 mois, durée pendant laquelle le titulaire de la pièce perdue doit prendre les mesures nécessaires pour demander une nouvelle carte. Dans le cas où la CNI égarée a été retrouvée, alors que la démarche a été déjà entamée, elle ne peut plus être utilisée. Il faut juste la restituer à l’administration.

Demande d’une nouvelle carte

Le titulaire de la carte peut faire d’une pierre deux coups, c’est-à-dire qu’il peut emmener avec lui les dossiers requis pour la demande d’une nouvelle carte, au moment de l’enregistrement de la perte. Les dossiers nécessaires sont un justificatif de domicile, une photo d’identité respectant les normes et un passeport valide.

À ces documents doit être jointe la somme de 25 euros, payable par carte bancaire, par chèque ou par espèce mandat. Si l’un de ces documents n’est pas disponible, il faut attendre son retour en France et utiliser le récépissé en attendant.

Notez notre aide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *